previous arrow
next arrow
Shadow
Slider

Moxibustion japonaise

Historique
Originaire de Chine, les techniques de Moxibustion furent introduites au Japon au 6ème siècle par le Docteur Chiso.
Au Xème siècle, le Docteur Yasuyori Tamba présenta le premier texte médical japonais.
Au XVIème siècle furent établies les bases de médecine japonaise.

Le Docteur Waichi Sugiyama, médecin aveugle,ouvrit des écoles d’acupuncture pour les personnes non voyantes, ce qui permit de développer un aspect important de la médecine japonaise : la palpation.
Après une période creuse de 200 ans (introduction de la médecine occidentale par les Hollandais) et d’autres chahutées (la 2ème guerre mondiale), la médecine traditionnelle reprit sa fonction en 1947.
Actuellement, le maître de la moxibustion moderne est Isaburo Fukaya.

La technique
L’Okyu de grains de riz (moxa en japonais) consiste à élaborer des petits cônes d’armoise directement appliqués sur la peau. Etant très petits, ces cônes incandescents ne peuvent être considérés comme une source de chaleur mais comme une stimulation énergétique et biologique.
La préparation des cônes et leur extinction à l’aide d’un bâton de bambou de 12×1,6 cm à un moment très précis, fait de cette technique un acte extrêmement fin. On appelle cette technique « les aiguilles de feu ».
L’armoise utilisée est de la laine d’armoise uniquement (partie inférieure des feuilles). Cette qualité d’armoise ne se rencontre qu’au Japon.
Les points traités ne sont pas des points d’acupuncture, ce sont des points « vivant », qui peuvent coïncider à des points d’acupuncture.
Ces points de nature changeante présentent à la palpation des caractéristiques d’induration et de douleur. L’Okyu de grains de riz permet de défaire ces indurations et ainsi rétablir la libre circulation de l’énergie et du sang dans l’organisme tout entier en traitant simultanément la racine et les symptômes.

Les recherches
Le Dr Shimerato Hara (décédé à 108 ans) réalisa ses recherches principalement sur l’action sanguine du Okyu:
→ Augmentation du niveau de fabrication des lymphocytes;
→ Augmentation de l’activité phagocytaire des lymphocytes;
→ Augmentation de la production de globules rouges et de l’hémoglobine;
→ Augmentation du niveau de sédimentation des globules rouges;
→ Augmentation de la vitesse de coagulation;
→ Augmentation du Ca sanguin;
→ Augmentation des compléments sériques;
→ Augmentation de la fabrication des anticorps.

Le Dr Abo a montré l’influence de cette technique sur les systèmes nerveux autonome et endocrinien et sur l’équilibre sympathique et parasympathique. (Steinman 2004).

Cette technique est pratiquée au Centre Victor Gambier, soit lors d’un traitement classique d’acupuncture (nodules, kyste,…), soit en traitement unique pour soigner l’ensemble de l’organisme ou les douleurs générales.

Thérapeutes, prise de RDV et demande d’informations
Stéphanie VANHAMME : 0477 30 64 54
Eric BASTIN : 0496 27 32 89